Transmission et environnements scolaires au Canada

Question: Suite à l’ouverture des écoles depuis trois mois, quelles sont les données dont nous disposons au Canada sur les taux d’infection parmi les élèves / étudiants et le personnel, sur les données probantes de transmission dans les écoles et sur l’environnement dans les écoles qui présentent des éclosions de la maladie ?

Résumé des ressources incluses

Notre recherche rapide a permis de découvrir six examens rapides, dont deux sont des examens « vivants » (régulièrement mis à jour), trois documents d’orientation fédéraux et provinciaux canadiens (lignes directrices) et une étude de modélisation du Québec. Nous avons également trouvé des documents d’orientation internationaux, des analyses, des rapports épidémiologiques et une étude de cohorte. La qualité des données probantes présentées dans ces examens est relativement faible. L’exhaustivité de ce résumé peut être limitée compte tenu de la rapidité de nos recherches et du résumé des documents trouvés.

  • Published: mars 8, 2021

Que savons-nous ?

Transmission entre les étudiants et le personnel

Bien que des lacunes scientifiques subsistent, les données actuelles laissent entendre que le risque de transmission parmi les enfants et des enfants aux adultes dans les écoles et les service de garde est probablement relativement faible et que, lorsque les mesures de contrôle des infections standard sont suivies, le taux de transmission est variable. Les données probantes émergentes laissent entendre un taux global plus faible d’infection par la COVID‑19 chez les élèves que chez le personnel scolaire. Les enfants de plus de 10 ans peuvent être aussi susceptibles que les adultes de transmettre le virus, mais ceux de moins de 10 ans peuvent être moins susceptibles. Certains rapports suggèrent que la source/l’origine de l’infection chez les enfants est plus susceptible de se trouver à la maison par le biais de contacts à la maison et en raison d’une exposition lors d’un voyage.

Environnement scolaire

Les taux de transmission scolaire semblent être influencés par le niveau de transmission communautaire. Les mesures structurelles environnementales courantes pour contrôler la transmission comprennent la division des groupes de jeux scolaires et l’amélioration de la circulation de l’air. Les tests peuvent être un moyen efficace en vue de contrôler les infections dans les écoles de l’Ontario à trois conditions: qu’ils soient effectués fréquemment, que les résultats soient communiqués rapidement, et qu’ils soient suivis d’un isolement rapide à la maison.

Quelles sont les lacunes notables ?

Il n’existe actuellement aucune donnée probante de haut niveau (revues systématiques, examens rapides, méta-analyses) qui se concentre spécifiquement sur les écoles et les environnements canadiens uniquement. La plupart des études présentées dans ce examen rapide s’appuient plutôt sur des données provenant du Canada ainsi que d’autres pays, ce qui rend difficile l’obtention d’informations sur les transmissions et les environnements spécifiques aux milieux scolaires canadiens. Il existe également peu de données probantes de haute qualité permettant de comparer et de quantifier la transmission de la COVID‑19 dans les écoles par rapport à la communauté. C’est pourquoi de nouvelles recherches pourraient être menées :

  • des enquêtes sur l’incidence de diverses mesures de santé publique sur le taux de transmission scolaire; et
  • des études de cohortes qui comparent la transmission de la COVID‑19 et le taux de positivité des tests chez les élèves et le personnel dans différents contextes et lieux scolaires.

Qu’est-ce qui se dessine à l’horizon ? Quelles sont les études en cours pour combler ces lacunes ?

Études canadiennes en cours

  • Deux études de cohorte financées par les IRSC, menées par le Dr Byron Berenger (Université de Calgary) et la Dre Catherine Birke (Unity Health Toronto), visant à comprendre la transmission de la COVID‑19 chez les enfants; et
  • Une revue systématique vivante de la Dre Sarah Neil-Sztramko (Université McMaster) sur la probabilité de transmission de la COVID‑19 chez les enfants et les adultes dans les écoles / services de garde, et les politiques de contrôle de l’infection mises en oeuvre dans les écoles après la réouverture.

Études en cours dans d’autres pays

Six études sont menées actuellement par des chercheurs non canadiens aux États-Unis d’Amérique, en Angleterre, en Italie, en Allemagne et au Pakistan, afin d’étudier les aspects de l’environnement dans les écoles, les effets des fermetures d’écoles sur les taux d’infection et les taux de transmission scolaire.

Avec un financement du Gouvernement du Canada

Please complete this short survey to help us understand our impact. Thank you!

Donnez votre avis